Pour un renouveau du tourisme en Martinique

Quant à moi, je réfléchis à cette activité économique que l’on nomme « Tourisme » et que nous  appelons de nos vœux, je  me pose une  question qui ne me quitte jamais. Même si à la Martinique  le soleil et la mer, les champs de canne à sucre, les jardins fantastiques, le parc régional  fabuleux, n’ont rien à envier aux autres îles de l’Arc Caribéen, Je crois sincèrement que nous sommes en capacité d’avoir des programmes de visite différents,  intenses et riches.

Ici, le visiteur n’a pas d’autres choix que d’aimer notre pays qui surprend par sa particularité de marier l’inconciliable, sa beauté et le péché originel de l’esclavage. La réalité martiniquaise fascine, bouleverse et captive, non pas par des musées fascinants, ni en ruines grandioses, mais quelque chose, comme dirait l’autre, qui de l’ordre évident ne déplacera rien, mais qui laisse découvrir la beauté de l’humanité…

Nady Odry (Martinique)

Agissez pour votre territoire, rendez-vous sur www.assisesdesoutremer.fr

Commentaires (30)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Raph

    Bonjour, je poursuis dans la même veine que Julien, savez-vous si de nouvelles lignes directes vont ouvrir entre la Martinique et la métropole. je me souviens d’un temps où nous pouvions faire Martinique Lyon en direct. C’était quand même plus attractif que de devoir systématiquement passer par Paris

    Répondre
  2. PAYET JULIEN

    le prix des billets d’avion doit baisser d’avantage c’est l’incontournable de base
    Ensuite, il n’y a guère d’hotels bord de l’eau paradisiaques (Club Med, Bateliere)
    sur la côte est, il y aurait moyen de faire des hotels sympa nichés dans la verdure
    et encore la Martinique ou la Guadeloupe sont bien loties (400€ A/R Paris) par rapport à la Réunion (700€ A/R Paris)
    Les croisiéristes : ça ne profite qu’à une minorité mais il ne faut pas la négliger car certains peuvent revenir par la suite
    il faudrait développer l’offre hôtelière pour accueillir d’une part la clientèle locale le week end et miser sur l’authenticité pour plus d’accueil dans les petites structures
    et enfin accueillir de riches touristes : villas de luxe à la semaine ou attirer les yachts

    Répondre