Contrôle douanier entre l’hexagone et les outre-mer

 

Cette opération de contrôle des passagers d’un vol direct en provenance d’un département d’outre-mer est totalement superflue et fait perdre du temps à tous.
De plus, en arrivant tôt le matin, le contrôle est assuré par un nombre réduit de fonctionnaires de police et les sas de contrôle automatique pour les porteurs de passeports biométriques ne sont pas en service.

Les passagers sont contrôlés au départ, à leur sortie du territoire français (DOM) par des fonctionnaires de police aussi compétents que ceux en poste à PARIS. Le vol étant direct sans escale, il n’y a aucune raison à ce que la situation des passagers arrivant à PARIS ne soit plus régulière.

Qu’il soit demandé aux compagnies aériennes assurant ces vols directs au départ des DOM de débarquer leurs passagers aux portes d’accès direct à l’aérogare et aux tapis de livraison des bagages comme pour les vols intérieurs entre PARIS et Provinces.

Jean-Pierre FRAUMENS (La Réunion)

Agissez pour votre territoire, rendez-vous sur www.assisesdesoutremer.fr

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. CHANE-ALUNE

    Marie-Luce Penchard, ministre de l’Outre-mer, avait lancé l’expérimentation de la suppression des contrôles systématiques de police aux arrivées, en Martinique et Guadeloupe, de tous les vols directs en provenance d’Orly, en décembre 2009. En janvier 2010, le test avait concerné également les vols en provenance d’Orly et à destination de La Réunion. Depuis ce lundi 3 mai 2010, cette mesure est étendue aux vols au départ de Roissy et à destination de La Réunion. Le contrôle d’identité systématique est donc supprimé à titre expérimental pour les passagers des vols au départ de Paris et à destination de La Réunion à leur arrivée à l’aéroport Roland Garros.

    Jusqu’à présent, les passagers des vols au départ d’Orly ou de Roissy et à destination de la Réunion faisaient l’objet de deux contrôles de police, le premier en métropole et le second à l’arrivée dans l’Océan Indien.

    A compter de ce lundi 3 mai, les passagers de ces vols ne subiront donc plus de contrôle systématique de police (vérification des documents d’identité, des passeports et le cas échéant des visas) à leur arrivée.

    Après la mise en place de cette mesure en décembre 2009 pour les départements de la Guadeloupe et de la Martinique, puis en janvier pour les vols en provenance d’Orly et à destination de La Réunion, l’ensemble des destinations possibles depuis la métropole sera désormais couvert.

    « Cette mesure réduira significativement le temps d’attente aux arrivées, qui dans certains cas pouvait atteindre une heure », affirme la ministre Marie-Luce Penchard, citée dans le communiqué, ajoutant que cette initiative « donnera aussi une image plus moderne de la Guadeloupe et de la Martinique aux touristes, français comme étrangers » poursuit-elle.

    Le bilan de cette expérimentation est prévu au mois de juin prochain pour la Martinique et la Guadeloupe et en septembre pour La Réunion et la Guyane. A l’issue, la décision définitive de supprimer le double contrôle pourra être prise.

    Cette expérimentation, issue des conclusions du premier Conseil interministériel de l’outre-mer, est destinée à faciliter les déplacements et le confort des voyageurs en outre-mer.

    http://www.ipreunion.com

    Répondre